mercredi, mai 30, 2007

A Wizard, a True Star

Vous savez, moi l'art moderne, ce que j'en dis... N'empêche que cette pochette mérite à mon humble avis de figurer en bonne place dans le top 10 des pochettes les plus laides de tous les temps.
Mais il ne faut jamais s'arrêter aux pochettes, car on risquerait de passer à côté de pépites et cet album en est incontestablement une.
Mais à ce stade là, il ne serait pas inutile que je rembobinasse un brin: nous sommes en 1973 et Todd Rundgren, après un triomphe mérité avec son double Something/ Anything et le respect éternel de tous les amateurs de Rock qui fait grvvvzzzvv pour avoir été la cheville ouvrière de The Nazz; Todd Rundgren donc, décide de sortir un album au titre et au contenu qui fleure bon la petite image de soi et l'auto-dépréciation: A Wizard, A True Star.

Quand tu intitules ton album comme ça, la moindre des choses serait de ne pas se ramasser lamentablement. Or Rundgren s'est tiré avec cet album une belle balle dans le pied qui le laissera boiteux à tout jamais: un album insifflable par la ménagère de moins de 50 ans faisant ses courses à Carrefour. Rundgren aime tous les styles et il les fait rentrer au chausse-pied dans sa boîte à bonheur.Amateur d'épure, ennemi de la boursouflure et du gloubi-boulga sonore Casse-toi! Car certains des morceaux des morceaux de la deuxième face me donneraient envie de réévaluer l'intégrale de l'oeuvre discographique de Queen et de Supertramp.

Mais alors, quand ça fonctionne, punaise de purée de mazette, j'ai envie de dire que ce type est un génie, un sorcier, une vraie star. La preuve avec le morceau Zen Archer qui avec son rythme martial, me rappelle plus que furieusement la discographie des Flaming Lips (post Soft Bulletin), mais attendez les trois premières minutes, pour voir.

Todd Rundgren: Zen Archer

7 commentaires:

azamleag a dit…

punaise de purée de mazette , chez moi le lien marche pas .c'est bien dommage parce que franchement ce que tu dis a le mérite d'allécher .
ceci dit c'est vrai que la pochette , beurk

Thanu a dit…

moi je la trouve belle cette pochette... le lien déconne chez moi aussi... ;-(

michelsardou a dit…

Ah pardon..Je répare.

Anonyme a dit…

Cher Michel,

Todd ETAIT un génie. Aujourd'hui, il a encore des idées mais en public fait le service minimum limite baclé.
Ne pas hésiter à écouter son unique succès commercial, le double "Something/Anything?" ainsi que l'album sobrement intitulé "Todd", qui terminera de convaincre les éventuels sceptiques sur les multiples talents du bonhomme.
Todd is God !

michelsardou a dit…

Oui, celui-là, je comptais me mettre à sa recherche :)

Vincent de Roguin a dit…

C'est drôle, je me suis justement arrêté sur ce post parce que la pochette est incroyable!

Anonyme a dit…

TR est mon artiste favori depuis que je l'ai découvert il y a quelque chose comme 25 ans. Pour moi, c'est la discographie la plus passionante de l'histoire du rock, ou de la pop, comme on veut. Pour les amateurs de pure pop, aller voir du côté des albums suivants : The ballad of Todd Rundgren, Something/Anything ? ( effectivement ), Hermit of Mink hollow, Nearly Human, Liars. Vous ne serez pas déçus.Même si ce n'est pas une raison, chacun de ceux-là a été plébiscitépar les critiques rock. Pour les plus aventureux ( le vrai génie de TR est pour moi davantage de ce côté-là ) : A Wizard/A True Star ( en effet ), Todd, Initiation, Healing. Pour à peu près un auditeur sur vingt, tous ces disques changeront définitivement leur vision de la musique comme ils l'ont fait pour moi en leur temps. Les autres, très curieusement, passeront à côté de toutes ces richesses. Pas grave.