vendredi, février 10, 2006

Chris Mills

Quand je vole l'idée de quelqu'un, la décence m'oblige à citer les sources. Alors voilà, j'ai découvert ce mec sur MOKB et j'ai beaucoup aimé, la conscience professionnelle m'obligeant donc à relayer l'information, voici Chris Mills, songwriter dont l'album est sorti en octobre aux Etats-Unis, soulevant autant d'intérêt dans les chaumières que la prochaine finale de coupe de la ligue.
Pourtant, Chris Mills appartient à une catégorie qui n'est plus à la mode et tend à disparaître: le Songwriter (communément appellé auteur-compositeur sous nos latitudes, comme s'il fallait séparer les deux). Ses chansons me font souvent penser à celles de Gram Parsons (la langueur, je pense) et sont subtilement arrangées avec flutiaux, cordes et trompettes qui ne sont jamais là pour faire de la coloration, mais participent pleinement à la dynamique de chaque titre, c'est suffisamment rare pour être souligné.

En extrait, ce morceau qui commence comme du Costello période Get Happy pour arriver je ne sais pas trop où, mais il est fortement recommandé de l'écouter.

Chris Mills:
Escape From New York (MP3)

Et une autre qui se révèle après plusieurs écoutes:
Dancing On the Head of a Pin (MP3)


Chris Mills released his album in October 2005 and it took me a great blog (MOKB, for that matter) to find out about him. And here's a kind of guy gettinf rare these days: an unabashed songwriter. Even though you might be put off by the voice, here's craftsmanship at its American best (well, at least for a non-American)

3 commentaires:

L'Anonyme de Chateau Rouge a dit…

ça fait tres "série noire" la nouvelle version de ton site.
Ok "Escape From New York" avec un nom comme ça ça risque d'être ma chanson de l'année !
Pour le prochaine album je lui conseille "Los Angeles 2013".

MLL a dit…

Bonjour euh...Michel Sardou ? c'est ça ?...ça me dit quelque chose...ce n'est pas lui qui a composé la flûte enchantée ? Tu pourras me filer un autographe, j'adore cette comédie musicale !
J'ai trouvé ton blog par hasard (comme quoi le hasard fait bien les choses !)je cherchais des blogs "parlant" de violons (merci google), dis-moi, "un violon, un jambon" quelle drôle d'association ! Je peux savoir pourquoi un tel titre à ton blog ? Plutôt sympa ton blog d'ailleurs (et "sympa" est un bien faible adjectif pour le qualifier) on y passe un bon moment, je n'ai pas encore tout vu mais je reviendrai ! Alors je te dis à plus ! PS : je te file l'adresse de mon espace, au cas où tu aurais l'idée géniale d'y mettre un com, mais bon, ce n'est pas du tout le même genre que le tien, je te préviens :)
http://spaces.msn.com/mydearfiddle/
Take care...

michelsardou a dit…

Lady, merci de ton gentil commentaire. Un violon, un jambon est une chanson de Gainsbourg, j'irai faire un tour sur ton blog, promis.
Anonyme, j'avais pas fait le rapprochement avec Carpenter. Bien vu!