dimanche, mars 18, 2007

La reprise du dimanche : 65

Je suis snob, je n'y peux rien. On me demande: tu aimes Jeff Buckley? Je réponds: bof, je préfère son père. Ça ne s'est pas arrangé depuis que j'écris sur un blog.
Prenez les Doors, il est de bon ton d'écrire: bon bah la musique, c'est pas mal, mais les paroles de Jim Morrisson, c'est vraiment n'importe quoi.
Le vrai snob trouverait à redire, trouvant qu'il y a des choses à sauver. Pas moi, parce que je me contrefous des Doors. Je ne suis donc pas complètement irrécupérable. C'est juste que j'ai eu le malheur d'avoir 16 ans au moment de la sortie de la bouse d'Oliver Stone. D'où un certain dégoût certain devant plusieurs camarades de classe tentant de me convaincre du génie de cette musique.
Reconnaissons tout de même que Riders on the Storm est une putain de bonne chanson, que Manzarek tout ça, et que Light My Fire est un des morceaux gonflants les plus repris de toute l'histoire de la musique. Florilège:

Un nombre incalculable de reprises Soul (Al Green, Minnie Riperton, Stevie Wonder).
Unnombre incalculable de reprises glaçon chantées d'une voix pâle et désincarnée (Claudine Longet, Nancy Sinatra, Astrud Gilberto).
Voici la plus rutilante:
Shirley Bassey: Light My Fire (mp3)

Une version Hard-Rock qui n'essaie pas de copier à tout prix:
Birth Control: Light My Fire (mp3)

Une version adaptée en langue autochtone, qui me fait mourir de rire.
Innominati: Prendi un fiammifero (mp3)

Bien sûr, je vous épargne les versions Jazz-Rock, Disco et finlandaises...

5 commentaires:

MrMeuble a dit…

Quel dommage! On est d'accord pour dire que Jim Morison (avec un seul S) était un peu limite sur ses textes, qu'on peu trouver magnifique/risible, comme toute poésie. Mais c'est dommage que ta vision du groupe soit tronquée par le navet d'oliver stone, dans ce film (comme le dit manzareck dans RnF) Oliver Stone n'a pa representé jim mais lui même, il s'est fantasmé lui même sa vie de rock star, alors que le personnage était bien plus profond que dans le film, où le coté mystique est juste effleuré de façon superficielle et... Oliver Stonienne...
Tiens, bah finalement ca m'a donné envie de réécouter... donc merci.

Anonyme a dit…

Le films de Stone est effectivement un navet assez pathétique, mais la musique des Doors reste tout à fait recommendable, si on passe outre l'iconographie à la con genre "roi lezard", "chamane", etc.
En tout cas la version de Birth control est bien sympa !
Je découvre ce blog, vraiment très bien. Je te laisse l'adresse du mieux, tombé à l'abandon mais qui contient des choses qui pourraient t'intéreresser (des vieilleries qui sentent la vieille chaussette bien sûr ! :)

Anonyme a dit…

ah ben j'ai oublié le lien, évidemment :

http://musikalektika.blogspot.com/

G.T. a dit…

Inconditionnel des Doors, je suis tout à fait d'accord avec Mr meuble.
Je te conseillerais bien de lire un ou deux bouquins sur les Doors, pour te rendre comtpe à quel point Morrison est bien plus intéressant et complexe que ne le montre le film de Stone ou les nombreux clichés qui traînent sur lui, mais j'imagine difficilement qu'on se mette à lire un bouquin sur un groupe dont on se fout (d'autant plus qu'on lit généralement assez peu de bouquins sur les groupes qu'on aime).

Seule chose avec laquelle je suis d'accord avec toi : Riders on the storm est une putain de bonne chanson, et Light my fire est gonflant.

Et tu ne peux pas être totalement insensible à cette impro dans un club, d'Hendrix avec un Morrison, complètement bourré, qui part sur les très poétiques paroles "Fuck her in the ass" :

http://www.youtube.com/watch?v=gTSuyAXI16E

michelsardou a dit…

D'abord désolé de répondre avec autant de retard.
Bon, en plus du film de Stone, The Doors est vraiment un groupe qui a pourri ma jeunesse, ça, Led Zeppelin et Jeff Buckley un peu plus tard.

Je crois bien que j'ai dû écouter tous leurs albums de gré ou de force, du coup par toutes les connaissances possibles et imaginables de l'époque me vantant leur musique jusqu'à ce que ça me sorte par les trous de nez.

Du coup, j'ai un mauvais souvenir, ça ne s'explique pas...mais je reconnais que Morrison est un interprète plus que correct, et que Manzarek est le vrai génie du groupe. :)