jeudi, avril 27, 2006

Human Beinz

Youpie! Alleluyah! Pouet pouet! Les MP3 remarchent (ceci dit contre espèces sonnantes et trébuchantes, et c'est moins drôle). Et comme un bonheur n'arrive jamais seul, les inrocks parlent de ce blogue, donc merci à eux!
Du coup, je me sens obligé de justifier ma (nouvelle?) réputation d'amateur de musique qui sent la naphtaline. Cherchons bien. Un groupe fun, qui pourrait enflammer un balloche, mais qui aurait d'autres cordes à son arc. Bon sang, mais c'est bien sûr (dixit Julie bourrel): The Human Beinz!
Deux albums parus en 69, l'un de reprises absolument incendiaires (dont le très connu Nobody But Me, originellement des Isley Brothers et présent sur les coffrets Nuggets) ne dépassant jamais les deux minutes vingt.
Puis un second, Evolutions, bien plus ambitieux (comme quoi Spinal Tap avait tapé juste) et assez difficile à trouver, du moins à Bruxelles, jusqu'à ce que je tombe sur ceci. Punaise!
Le ton change, plus psychédélique et moins léger, le tempo se ralentit et les guitares se hérissent. Le groupe produit son meilleurs album, incluant même des touches de Country (le très bon Two of a Kind, qui se conclut avec la destruction en direct du piano).
Mais la pièce de résistance est certainement April 15th. Extraordinaire instrumental qui ne décolle vraiment qu'une fois la première minute écoulée, digne des meilleurs moments de Headhunters de Herbie Hancock (je sais que l'analogie est bizarre, mais les deux lobes de mon cerveau se relient sur cette affirmation, quelque part).

The Human Beinz:



PS: un gros merci à Chocorêve.

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Et bien, je suis fier de toi mon Michel, te faire repertorier dans les Inrocks!
On en parle demain devant une biere!
Allez a demain
Ton admirateur d'Auderghem

kfigaro a dit…

je me joint à l'anonyme pour te dire bravo également ! voilà qui risque te faire exploser ton audience, ça ! plus de raison de pleurnicher maintenant !! LOL ! ;)

ça risque pas de m'arriver à moi ça... :? bref...

Reverend Frost a dit…

Moi j'ai un article dans ok-podium

michelsardou a dit…

C'te chance. :))
Un coup de bol, ce truc des inrocks. Il y a quand même plus pointu, plus érudit et moins généraliste que moi.
C'est comme gagner au loto, quoi!

rorschach a dit…

On a la chance qu'on mérite...

Chtif a dit…

Mince, j'arrive trop tard pour découvrir les morceaux de Human Beinz...

je ne connais que "Nobody but me", mais ce morceau illustre à la perfection le vieil adage de Lester Bangs c'est devenu ma devise aussi, du coup...):
"J'ai fini par comprendre que la nullité était le plus authentique critère du rock'n roll, que plus le boucan était primitif et grossier, plus l'album serait marrant, et plus je l'écouterais longtemps."

Allez, messieurs Violon et jambon, Bougalou !

Chtif
Chroniques sur: http://chtif.over-blog.com/