dimanche, septembre 10, 2006

la reprise du dimanche : 42

Tim Hardin a repris plusieurs fois cette chanson de Bo Diddley (écrite par Willie Dixon). Il existe une version enregistrée à l'époque de This is Tim Hardin et sortie tardivement pour la première fois sur le double "Hang on to a dream". Il la reprend ensuite sur le très méconnu et très sous-estimé Painted head.

De toutes façons, tous les albums de Tim Hardin après le fabuleux Tim Hardin III et avant Tim Hardin I sont sous-estimés, sauf peut-être Suite for Susan Moore & Damion et Homecoming concert qui sont (un peu) surestimés.
Les maisons de disques ont eu la bonne idée de ressortir Bird on the wire, mais pour les excellents Unforgiven et Painted head, on peut se gratter... Certes, ils contiennent peu de nouvelles compositions d'Hardin qui planait à 800 miles high, au plus bas, à cause de la dope, mais ses reprises (de Newman, Dixon, etc. ) sont fabuleuses. Nine n'est pas si mauvais que ça non plus. S'il est mort en 1980, la plupart des critiques et des mélomanes semblent l'enterrer en 68 ! Grrrrrrrrrrrrrrrrrr !

Tim Hardin : You can't judge a book by looking at the cover (mp3)

2 commentaires:

The Civil Servant a dit…

Hello
Ah ! l'un titres les plus repris de tous les temps. Juste une précise : moi je croyais qu'elle était d'Elmore James. C'est de Willie Dixon (l'homme de Fortune Tellet un autre titre à dé(re)découvrir), tu es sur ?

RYS

NotBilly a dit…

yes ! Enfin c'est ce qu'il y a écrit sur mon disque de Bo Diddley et sur AMG... Donc...
Pas mal la version d'Hardin, non ?