vendredi, janvier 05, 2007

Jackie NotSardou

Oui, mes très chers, l'année commence très bien pour la (re)découverte de trésors plus ou moins engloutis.
Il va me falloir faire court concernant Jackie De Shannon. On pourrait y passer des heures et des heures (collaborations avec Newman, écritures de tubes du type "Bette davis' eyes", et blablabla et blablabla). On n'est pas ici pour avoir un cours sur Jackie Ô Jackie. Mais pour faire péter la baraque, avoir la frite.

Et là : Memphis, 1968, Muscle shoals (je crois, je pense, à l'oreille), et fatchdieu, c'est de l'or en barre. Pour les inconditionnels, comme moi, de Dusty in Memphis, c'est de ce niveau, le plus haut.

L'album s'appelle "Laurel Canyon", vous pouvez y aller les yeux fermés !
Jackie De Shannon : Laurel Canyon (MP3)

Heeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeey ! Mais ! Que vois-je en rangeant le sapin ! Un cadeau oublié... Oooh ! Mais c'est pour mon michelsardinou ! Tiens, cadeau copain :
Jackie De Shannon : The Weight (MP3)
Allez, zou, devine qui est au piano ? Un indice ? Il a une barbe et il aime jouer au docteur...

4 commentaires:

michelsardou a dit…

Doc Gynéco?

Docteur Justice?

MisterBlog a dit…

bonne année également et bravo pour ton "hors format" qui dénonce grave.

michelsardou a dit…

Euh???
Dénonce qui ça???

Sonic Eric a dit…

C'est bizarre, moi, c'est un autre album de jackie en 1968 qui me rend raide dingue, c'est Me about you avec sa version à tomber par terre d'I'll turn to stone.