vendredi, octobre 06, 2006

Ni cowboys ni drogués !

Je sais, je me suis un peu laissé aller ces derniers temps en proposant plein de cowboys drogués...
Il me fallait un peu rétablir l'équilibre...
Prenons par conséquent une chanteuse, "clean", et ne la laissons pas seule. Nous allons l'accompagner de ses frères pour qu'ils veillent sur elle.

Et nous voilà avec... Les COWBOY JUNKIES ! (ça c'est de la bonne blagounette à 2 balles préparée sur le long terme)

J'avais surtout envie de revenir sur ce groupe cher à mon coeur qui a livré pas moins de trois chefs-d'oeuvre (du moins à mes yeux), ce qui n'est quand même pas rien.

Le premier, si vous connaissez la bande à Margo, c'est bien sûr leur second album The Trinity sessions, album parfait, plein de reprises parfaites...
Le second, c'est leur troisième, plus aérien, moins de reprises, The caution horses. Michael Timmins y réussit des compos impeccables.

Le troisième, sorti il y a dix ans, est LAY IT DOWN, un album très différent des deux sus-cités. Tout d'abord, cette fois-ci, Michael Timmins est l'auteur de toutes les chansons, et il s'en sort haut la main ; Ensuite, il amorce leur virage électrique parfaitement (Si ce virage est réussi, la ligne droite électrique des albums suivants sera beaucoup moins convaincante). Margo est belle, les riffs sont originaux, l'album sonne comme un calme avant la tempête...
Si Lay it down n'atteint pas tout à fait le niveau de The Trinity session, il est cependant bien plus original, plus "moderne", prouvant alors que le groupe pouvait se renouveler.
Décidément, je n'y peux rien, j'aime tout ce qui est cowboys et junkies, même sans cowboy, même sans junky...

Cowboy Junkies : Just want to see (MP3)

8 commentaires:

Kill Me Sarah a dit…

Sur les Trinity Sessions il y a la plus belle reprise de Sweet jane au monde (au moins).

NotBilly a dit…

ouaip ! tu l'as dit bouffi !
Sur le dernier album live(que l'on ne peut acheter que sur son site), Steve Forbert reprend aussi Sweet Jane. je me suis dit : chic chic, je vais faire une reprise du dimanche avec ces deux covers... et puis, même si Forbert fait de fabuleuses reprises habituellement, il y avait tellement d'écart entre la sienne et celles des CJ que j'ai abandonné l'idée... Sur the Trinity sessions, la reprise de Blue Moon surpasse encore leur Sweet Jane... de toute façon, il n'y arien à jeter sur cet album.
Toutefois, ils sont tellement bons en reprises qu'on les cantonne souvent à ça (cf leur dernier album) et on oublie que Michael Timmins a un réel talent de songwriter... d'où ce post sur cet album, cette chanson...

Anonyme a dit…

> je me suis dit : chic chic, je vais faire une reprise du dimanche avec ces deux covers......que j'ai abandonné l'idée...



Pourquoi ne pas faire un billet sur "Ring of Fire" ? J'aime particulièremment la reprise de Wall Of Woodo.

http://www.youtube.com/watch?v=DOLEe_3tDcU

Anonyme a dit…

^ murphy

NotBilly a dit…

Je connais pas cette reprise du père Cash et de sa miss Carter par Wall of Woodoo, j'y cours... Merci pour le tuyau ! (celà dit, j'ai engrangé qq covers cons d'un titre couillon pour (un) dimanche. Il me reste à les (ré)écouter de plus près...

Fontaine a dit…

Il y a des blogueurs qui écoutent la musique dont ils parlent...?
Ma foi en l'humanité s'en trouve renforcée !

NotBilly a dit…

Rassure toi, ma carte son est morte, je regarde juste si le curseur marche... Il manquerait plus qu'on soit obligé d'écouter cette musique de nègre, cette musique du diable, POUAAAAAhhhh !
En fait, à la maison j'écoute surtout Obispo & calogero sur Nostalgie. Parfois, phil Collins et Michael Bolton sur mon seul CD, la compil "Boulevard des slows 1989". J'ai aussi un 45 tours de Sardou (le vrai, pas mon virtual-copain), sa chanson engagée pour la peine de mort... quel homme courageux, il n'y en a presque plus des comme lui (il y a bien ce jeune, là, Laurent Pagni, ou un truc comme ça, mais j'ai pas le disque)
Tout le reste, sur ce blog, c'est juste pour me faire mousser ;o)

Fontaine a dit…

Comme nous tous.
En ce qui concerne l'album de Laurent Pagny (et non Pagni, quel idiot vous faites...), il est de fort belle facture, mais... chut...gardons ça pour nous...