dimanche, mars 05, 2006

La reprise du dimanche: 19

L'avantage de faire un blog, c'est aussi de se faire passer pour beaucoup plus intelligent et cultivé qu'on ne l'est en réalité en camouflant son inculture crasse derrière des blagues de cours de récréation.
Prenez Elliott Smith, l'annonce de sa mort de sa mort ne m'a pas plus bouleversé que celle de, disons, Dalida. Je sais, c'est horrible, mais un peu comme pour l'Italo-Egyptienne, il y a plein de gens qui adorent vraiment, mais leurs carrières respectives me sont passées à des dizaines d'années lumière au dessus de la tête (à l'exception de la chanson du mundial 1982).
Je ne compte pas me ratrapper pour Dalida, ma copine s'en chargeant déjà à l'insu de mon plein gré, mais tout espoir n'est pas mort pour l'américain. D'ailleurs, je me dis que quelqu'un faisant des reprises de Big Star ne peut pas être totalement mauvais.
Elliott Smith:

10 commentaires:

Anonyme a dit…

:'(
Qu'est-ce que ça fait mal de lire quelque chose comme ça !!
Pour te donner une idée, Elliott Smith pour moi c'est comme les Flaming Lips pour toi...
Du coup tiens, je te propose de mettre deux "t" à Elliott ! Et puis surtout ne passe pas à côté de ses disques. Tout ce qu'il a fait est génial, ne serait-ce pour commencer ces deux reprises excellentissimes (d'ailleurs j'avais posté un commentaire sur ton blog quand tu avais parlé de Big Star pour parler des reprises de Big Star par Elliott Smith)

michelsardou a dit…

C'est exact. Et désolé pour la faute, ça prouve bien que je n'y connais rien :))
Bon en fait, j'ai un peu menti mais la vérité risque de te faire bien plus mal encore...bon voilà: j'avais acheté Either / or à sa sortie (en 98, me semble-t-il) et je l'avais ramené à mon magasin préféré à Edimbourg, pas accroché que j'étais par sa voix pâle (ouch! c'est ce que j'avais ressenti à l'époque) et échangé contre je ne sais plus trop quoi.
Depuis, j'ai suivi sa carrière de très très loin. Mais je suis tout disposé à le réévaluer (d'où ce billet)

Anonyme a dit…

Mouai... et puis fais gaffe at a copine car tu le sais bien plus que moi qu'elle est pas tres commode! (et toi t'as la chance de pas trvailler avec elle, tu la vis que le soir!)
Aleex vivement France - Angleterre de dimanche prochain pour faire un biathlon (biere - kebab)avec le bourguignon.
xxx

Anonyme a dit…

en réponse à michel encore, xo est certainement l'album le plus accessible d'Elliott (même si ce l'accessibilité n'est pas forcément une qualité que je mets en avant). En fait je ne me suis mis à apprécier vraiment ses albums précédents qu'en essayant de jouer ses chansons à la guitare, ce qui m'a forcé à les réécouter 20 ou 30 fois pour découvrir que chacune d'entre elles contient 2 voire 3 ponts, que la façon dont les paroles viennent se poser sur les musiques sont très particulières, etc... Et puis je suis devenu un fan absolu quand je l'ai vu sur scène en solo acoustique... la grosse claque !
Bon j'arrête le préchi-précha pour Elliott, mais je te dis quand même si tu ne le sais pas déjà qu'il était plutôt pote avec les Flaming Lips (je ne sais pas trop les détails) et surtout que Steven Drozd joue sur son dernier album (dernier albmu un peu spécial puisque c'est un collage de morceaux terminés et d'autres qu'Elliott n'aurait jamais laissé sortir tels quels - même si toutes les chansons sont excellentes)

Et puis surtout, félicitations pour ton blog !

michelsardou a dit…

Ah ben merci, au cas où ça n'aurait pas été clair, j'ai beaucoup pensé à ton commentaire (puisque tu sembles être la même personne) en écrivant ça. En tout cas, ça fait plaisir à mon égo hypertrophié.
Par contre, je n'arrive toujours pas à me décider sur le dernier Flaming Lips, et ça m'inquiète drôlement. Pour ça, l'heure est grave.

AbsNoise a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
AbsNoise a dit…

Au risque de m'engeuler avec tout le monde, Elliott Smith est selon moi presqu'autant surestimé que Clap Your Hands Say Yeah.
Je lui reconnais toutefois un véritable monde et une voix envoutante. Et "between the bars" est une grande chanson.
Mais bon...

kfigaro a dit…

alors là Michel, faut pas t'inquiéter quant à ton inculture crasse, moi j'ignorai jusqu'à son nom même à ce Elliott ! :)

PS : et c'est pareil dans bien des domaines, faut pas te sentir tous seul !

Megaphone a dit…

Etant assez fan d'Elliott Smith (et peu de Clap you hand and say... ou même des Flaming Lips je dois le reconnaître), j'y vais de mon commentaire. Smith, sous le coté Nick Drake pour chambrette et cette voix un peu affectée il faut le reconnaître, est un songwriter hallucinant. Moi je recommande tout de meme Figure eight, avant dernier album. Le son est assez électrique (le folk depressif peut rebuter je le comprends), les compositions évoquent Big Star (bien vu pour la reprise Michel) et même l'album Blanc des Beatles. des titres comme "Silent movie" rachète des années d'indie pop, je trouve. Et puis, quels arrangements ! Michel, merci pour Thirteen, grand moment, non ?

Garrincha a dit…

Mon album préféré : XO
T'as grosso modo trois périodes distinctes dans son "oeuvre".

Il commence par des albums acoustiques pures : ca ressemble d'autant plus à du Nick Drake qu'il a comme lui un jeu de guitare assez complexe - c'est pas juste un gars en train de chanter en grattant 4 accords sur son instrument ... Ecoute au hasard Miss Misery, la chanson qui l'a révélé ...

Ensuite, il commence à orchestrer un peu plus sa musique, mais en restant dans un univers très acoustique. A mon, c'est là qu'il est le meilleur (XO, again !)

Sur ses derniers albums, il s'était lancé dans des orchestrations beaucoup plus ambitieuses, avec plus de guitares élecriques, plus d'instruments différends ... C'est loin d'être désagréable, mais c'est la première fois que t'as des chansons vraiment faiblardes sur ses albums (Figure 8 et les suivants) ...