jeudi, mars 16, 2006

Safe As Milk

Diddy Waaaah Diddy! n'est pas que le plus grand succès de Khaled, c'est aussi celui du bon Captain Beefheart.
Cette intro est catastrophique. A ce rythme là, tu vas terminer droit chez Ruquier. Bon. Pouf, Pouf.
On associe souvent Captain Beefheart à bizarrerie et borborygmes incompréhensibles (c'était mon cas après la lecture de Hamster Jovial de Gotlib, il y a fort longtemps) et on n'a pas complétement tort. Oui mais voilà, Rome ne s'est pas faite en un jour et le Captain non plus, car toute la musique qu'il a produite, elle vient de là, elle vient du blues (argh!).
Vous pourriez même passer en fond sonore lors d'un apéritif son excellent Safe As Milk (1967), vos amis ne vous demanderaient pas de changer. Il y a même de fortes chances que votre salon se transforme en discothèque.
Une forte base Blues très rythmée (je crois que je tiens un concept), mais où la folie affleure par endroits, tel cet excellent Abba Zaba, surréaliste et nommé d'après ses bonbons préférés (et non d'après son poteau, Zappa). Ajoutons que cet album est la première apparition enregistrée de Ry Cooder, 19 ans à l'époque.

Captain Beefheart and His Magic Band:

5 commentaires:

Gonzo a dit…

Bonne reprise de Bo Diddley (c'est lui le concept de "forte base blues très rythmée)

kfigaro a dit…

ah, Gotlib et son hilarant Hamster jovial, je vois que nous avons les mêmes valeurs !! :)

michelsardou a dit…

Gonzo: Zut, je croyais avoir inventé le concept tout seul!
Christian, je pensais à ce gag où Hamster fume un joint et écoute de la musique, dont Beefheart.

sadoldpunk a dit…

Ce disque est une tuerie totale: la progression des premiers morceaux "normaux" aux délires de la fin est proprement géniale. Merci.
(et j'aime bien Gotlib aussi)

Gonzo a dit…

Qui n'aime pas Gotlib ? lecture obligatoire à partir de l'âge de 12 ans, sinon c'est prendre une mauvaise voie