mardi, juin 20, 2006

Eric Andersen

Alors là, je n'ai pas fini de vous bassiner avec celui-là !
C'est mon premier post sur lui, mais ce ne sera pas le dernier...
Pote de mon héros Phil Ochs, (c'est lui qui se fout de la gueule des Beatles avec Phil dans la reprise du dimanche proposée il y a deux mois), Andersen est un des grands songwriter de la scene Folk New-Yorkaise.
Alors, comme je ne sais pas par où commencer, j'attaque dans le lard par sa seconde période : l'électrification. Second album electrique, More Hits from Tin Can Alley (encore une pochette hideuse) est enregistré sous l'influence du Bringing all back home de Dylan. Cependant, parce qu'Eric Andersen n'est pas David Blue, on évite l'imitation. Andersen aligne les pépites. Ce n'est peut-être pas son meilleur album, mais ça reste du grand Andersen
Je tchatche trop, passons aux choses sérieuses : Dans ma voiture, cet aprem, sur le parking d'ED, ce titre m'a rappellé les Tindersticks, avec 30 ans d'avance... (mais bon, il faisait chaud sur ce parking)
Eric Andersen : Just a Little Something (mp3)

2 commentaires:

Jen a dit…

Merci !
Très belle découverte pour commencer l'été !

Quiet Man a dit…

Et à plus de 64 ans, Eric est meilleur que jamais!
Pour preuve, son concert à la Pomme d'Ève ce 12 juillet...