jeudi, juin 22, 2006

Katie Cruel

Katie Cruel est un traditionnel américain. Sam Hinton en a enregistré une version que je n'ai pas entendue ; les deux autres versions que je connais sont celles-ci.
Celle de l'excellente Karen Dalton
Et, qui dit Dalton... dit Joe Dassin.

Alors, là, j'en vois ricaner bêtement sur le gars qui louche en costard blanc et mocassins en chantant de la varietoche italienne chez Guy Lusk. C'est normal, je comprends... Toutefois, ce serait une bonne grosse bêtise de réduire Dassin à ça. C'est aussi un gars qui, excellent guitariste, a trainé, tout juste la vingtaine, dans les cafés de Greenwich village. Il est, de loin, le meilleur folksinger français (de Folk ricain). Il a repris Tom Paxton, Gordon Lightfoot, Lee Hazlewood, Joni Mitchell, Elizabeth Cotten, Tony Joe White, Jim Croce, Johnny Cash...
Vous ne me croyez pas ?
Jugez sur pièce :
Joe Dassin : Katie Cruel (mp3)
Karen Dalton : Katie Cruel (mp3)

Alors ? On ricane encore ?
Eheheheh !

13 commentaires:

Anonyme a dit…

Totalement d’accord à propos de Joe Dassin (j’adore sa voix), et il a également repris Ode To Billie Joe de Bobbie Gentry.
Par contre, la voix de crécelle éraillée de Karen Dalton, c’est vraiment à réserver aux initiés !

phlipper a dit…

il existe aussi une version par marie laforet (une en anglais et une en français je crois me souvenir). La version dassin est une des plus fidèles de ses reprises c'est vrai mais qd même de la à lui tresser des lauriers il y a un pas! Il a surtout eu la chance d'être du bon côté (à l'époque les USA c'était peu accessible pourles français pas aisé)et a profité de sa réelle culture US pour personnaliser sa carrière FR mais il a vite sombré dans la variété franchouillarde. Comme guitariste il savait jouer c'est vrai mais rien d'exceptionnel qd même.(il y a la même aura surestimée autour de l'ineffable sacha Distel)Par ailleurs la traduction de ode to B est vraiment grotesque (bourg les essones et garonne). Quand à karen D. qualifier sa voix de "crécelle" c'est dur dur!

pascalsevran a dit…

Ben moi, j'avoue avoir un faible pour la variétoche de Joe Dassin, franchouillarde mais de qualité meussieur

Sonic Eric a dit…

Les adaptations de Joe ne sont pas toujours inoubliables et sa version de Billie Joe est loin de valoir celle de Bobbie Gentry ( au fait, à quand un post sur elle ?) mais en ce qui concerne la voix, désolé not billy, mais la comparaison entre les deux versions proposées est plus que cruelle pour Karen Dalton.

NotBilly a dit…

Je ne suis pas d'accord du tout sur le commentaire à propos de "Marie-Jeanne", reprise du Billie Joe de Gentry. C'est justement une des are fois où une adptation française est fidèle, jusque dans l'adaptation des lieux. Le fait de choisir un bourg inconnu bien franchouillard est parfait, c'est la transcription exacte de ce qui est dit. Garder le nom ricain aurait donné une aura a un lieu, tout simplement pourri dans la chason de Gentry. Les dialogues creux sont parfaits (passe moi donc le pain. Franchement, c'est parfait comme paroles, idem pour "salut les amoureux" qui a de bonnes paroles, peut-être meilleures que celles de Steve Goodman.
Pour ce qui est de la varietoche, bien sûr, ses bons morceaux (de quoi faire un CD d'une heure, pas plus, pas moins), n'excusent pas ses covers de merdes sucrées italiennes... Mais, justement, on jette trop vite le bébé avec l'eau du bain, par snobisme retrospectif.
Quant à Dalton, j'adore, mais si, c'est cruel, c'est un peu volontaire. C'est pour buter du snob.

NotBilly a dit…

Vous voulez du gentry ? Vous aurez du Gentry ! ('tain j'ai Rezvani à faire aussi..)

Anonyme a dit…

Meme si je prefere Bobby gentry, je trouve la version francaise de "ode to billy joe" très bonne... que ca soit un champ de vignobles et pas un champ de coton du sud des états unis permet pour l'auditeur français de mieux s'identifier... comme la chanson est chanté en francais, si l'action se passe aux usa, on se sent pas concerné...

sinon pour karen dalton, c'est jutement sa voix "éraillée" qui fait son charme ... je la trouve loin d'etre "grostesque" devant joe dassin... dassin chante bien mais sa version est guere différente de n'importe quel chanteur country... la version de karen dalton, elle, est unique... y'en a peu des comme elle, difficile de la comparer (ses amis, tim hardin, fred neil.., la comparaient à billie holiday, ils la surnommaient "karen hill billy" je me souviens plus très bien du nom qu'ils lui avaient choisi, mais ça avait le don de l'énerver parail il... la dame etait très irritable)

murphy

ZB a dit…

La comparaison est surtout cruelle pour Joe Dassin : sa version n'est qu'une version honnête de plus de cette chanson.
Tandis qu'avec Karen Dalton, on change de dimension, elle va au delà de l'interprétation, elle dilate le temps, le rend élastique, le suspend, le rattrappe et de là, bâtit des ponts entre les "folks" américain, celtique et oriental
cf la chronique de mai 2005 chez fernet branca

NotBilly a dit…

Merci pour ce lien.
Je pense que la version de sam Hinton (de 1947) doit être excellente (du moins Hinton est un gars assez original). Impossible de trouver un extrait. Il faudra que j'achète ce disque (une bonne excuse pour en rajouter un à la collec)

quant à "une version honnête de plus", ça pourrait tenir si on en avait d'autres dans cette tonalité, ce qui n'est pas le cas. Là, il est fluide et grave et sobre...

zb a dit…

Oups...scuse...j'ai suivi à la lettre le sous-titre du blog "avec de la mauvaise foi". Sinon petit clin d'oeil : dans le coffret de son intégrale (1989), "Katy cruel" se trouve sur le volume 3 intitulé "les dalton"...

NotBilly a dit…

ah aha ! Je vois que je ne suis pas le seul à manier la mauvaise foi...
De toute façon, moi j'aime les deux versions, c'est pour ça que j'ai mis les deux au lieu de faire un post sur chacun... Et puis Joe c'est mon "guilty pleasure"
Mais bon, Karen Dalton, avec deux albums, elle avait moins de chance de faire des fautes de goût ! Aussi bien, elle aurait, elle aussi, fini par faire des duos pourris avec Carlos déguisé en bébé !

Sonic Eric a dit…

Tout à fait d'accord avec la voix fluide, grave et sobre. Moi aussi, j'ai un gros faible pour Joe mais je continue à penser que cette campagne profonde qui est la trame de la chanson lui était un univers plus étranger que les champs de coton pour Bobbie Gentry

Leonard Eliot a dit…

Il existe également la version chantée par Devendra Banhart et Beth Ortons, que l'on retrouve sur le dernier album de Bert Jansch, Black Swan. La reprise est superbe.