vendredi, mai 26, 2006

S'ils n'ont pas de pain, qu'ils mangent des sucreries!

Merci à mâme Sardou de bien avoir voulu m'accompagner à la projection du dernier film de Coppola-fille Marie-Antoinette.
Est-ce une catastrophe?
Non, sire. C'est juste un semi-ratage, pas irregardable, mais le côté "pop" n'étant pas assumé jusqu'au bout, le resultat est, il me semble, mi-figue mi-raisin.
Je ne vais pas m'improviser critique de ciné, car la BO fourmillante de morceaux New-Wave (je crois que je ne vous apprends rien) est le seul objet de ce billet. Néanmoins, j'ai été surpris d'entendre une reprise de The Strangeloves version années 80 jusqu'au bout des seins. Après mûre enquête, il s'est avéré qu'il s'agissait de ce morceau de Bow Wow Wow remixé par Kevin Shields dont on a tant causé.
Indie Boy Traqueur l'ayant proposé la semaine dernière (j'avoue que je ne l'avais pas vue), je la repropose ici, accompagnée bien sûr de l'originale (euh, est-il utile de dire où va ma franche préférence?)

Bow Wow Wow: I Want Candy (Kevin Shields mix?/ MP3)

The Strangeloves: I Want Candy (MP3)

C'était le billet putassier de la semaine.

8 commentaires:

NotBilly a dit…

Mouaip. Pour le film, j'avoue que n'en attends rien. Et que je n'irais certainement pas le voir tant la donzelle Coppola a tendance à faire du creux avec du vide, chiqué-chiqué-é, c'est du faux, pas du vrai...
Quitte à voir un film qui explose les règles du film en costumes, autant revoir le génial "Saint-Cyr" de Patricia Mazuy, bien plus Rock'n'roll que cet objet pop... D'ailleurs la musique était de John Cale, ce qui me permet de fermer le claque-merde de ceux qui ne seraient pas d'accord. je vous conseille aussi la video des commentaires "sorties de salle" de l'époque sur Allo-ciné : les vieilles sont outrées : "c'est crasseux", "ce n'est pas un exemple pour la jeunesse"... Rock'n'roll je vous dis.

michelsardou a dit…

En même temps, John Cale sort de la BO de films français au kilomètre, et il n'a pas mis en musique que des bons.
Moi j'aime beaucoup Virgin Suicides, c'est très nostalgique et, oui, on peut trouver ça creux, vain, en plastique et surfait, mais mon coeur de midinette fond à chaque fois que j'entends "I'm not in Love" par 10CC. Gloups!
Reste à savoir si ce genre de films va passer l'épreuve du temps, mais dans le fond, je m'en fous un peu :)

The Civil Servant a dit…

Ah TenCC!
Tiens une anecdote : l'autre jour j'écoute une rediffusion d'un concert unplugged sur OuiFM (oui je sais... mais il y a quand même quelques bons moments sur cette radio, notamment grace à un compatriote à toi :Gilles Verlant). Donc c'est une rediff, d'un concert de Grandaddy en unpluged sur cette radio (un des derniers donc) et entre deux morceaux le "présentateur" annonce qu'ils vont jouer une reprise eighties (j'le cite là). Moi je me demance ce qui va venir hésitant entre Cave et un truc pop genre Cyndi Lauper... et au total devant le présentateur sans doute béat et content de lui, on a droit à une cover d'I'm not in love (soit un titre de 75! en plein dans les eighties quoi!!).
'tain ya des moments les incultes derrière les micros des radios "rock", ca gave.
La version de Grandaddy était pas mal d'ailleurs (mais ca peut pas caloir l'original)

The Civil Servant a dit…

Bah, ben v'la que j'bégaie sur ton site.
Doit être un bug blogger.
Sorry Sir !

RYS (Read you soon)

NotBilly a dit…

ouh la Midinetteuh ! Ouh la Midinetteuh !

Pour Cale, c'est bien vrai ce que tu dis, certes. D'ailleurs, c'est peut-être pas bon parce que je me souviens plus de la musique, j'ai menti. Mais le film est roots et crade, jamais joli, c'est pour ça qu'il est bon (entre autres).

michelsardou a dit…

Civil, c'est pas grave j'en efface un des deux et on n'en parle plus ;)

Mon NotBilly, j'irais même plus loin, Virgin Suicide me rappelle même un brin The Go-Between, ce film génial de Joseph Losey (palme d'or en 71, il me semble) en cela qu'il a quelque chose de proustien. Bon, elle est passée à autre chose après coup, moins touchant mais quand même.
C'était la minute snob, désolé.

Clem a dit…

Au sujet des films de Coppola fille, j'ai lu une phrase chez Manur qui résume très bien ce que j'en pense:
'Les héroïnes de Sofia Coppola sont des étrangères perdues qui s'ennuient avec classe, et, de préférence, en petite culotte.'
Reste malgré tout le suspens de la couleur des dessus de Kristen, m'enfin, si je dois aller au ciné cette semaine, ce sera X-Men 3, moins hype, mais certainement plus fendar.
RYS too.

Quetzal a dit…

Merci pour le morceau, ma copine, qui vient d'aller voir le film, sera contente.
Sinon j'ai beaucoup aimé Virgin Suicides: ah ce passage tragique où la mère confisque les disques d' une des filles, tout un symbole.